Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits.

Décalage Horaire

Rechercher

dimanche 30 décembre 2007

Départ vers une île de rêve?

Une vielle connaissance au roulage

Vieille connaissance car cet avion a déjà eu les honneurs du blog . Ce Let 410 UVP E20 appartient à Take Air Lines une petite compagnie de Martinique (à priori) qui vole à la demande dans l'ensemble de l'arc des Caraïbes, de la Floride à la Guyane.

Cadeau de fin d'année

Pour bien terminer l'année, un petit défilé aérien rien que pour vous lecteurs

Décollage d'un Airbus A330 de la compagnie Corsairfly, l'air chaud et humide qu'il traverse permet de matérialiser par la condensation, les vortex au bout des ailes.
Pour les passagers, arrivée à Paris le lendemain matin avec 30°C de moins minimum!

vendredi 28 décembre 2007

Portrait de face

Au roulage pour rejoindre le terminal

Pose de face pour le B777 d'Air France déjà vu quelques posts plus bas sur ce blog. Il laisse ainsi admirer la fluidité de ses formes aérodynamiques.

Par gourmandise, un crop centré sur le fuselage et les réacteurs. Faites coucou aux pilotes au passage!
Désolé pour le halo violet sur les feux, mon objectif Tamron 70-300 utilisé au maximum montre là ses limites...

jeudi 27 décembre 2007

Arrivée paisible

Une grosse mouette qui passe

Passage à la verticale pour ce Dornier 228 d'Air Caraïbes en final sur la piste du Lamentin. Que fait-il là... Cette compagnie en possède 2, un en Guadeloupe permet de rejoindre St Barth. A priori ce lui-là doit desservir Sainte Lucie
Anecdote: Un Do 228 de l’Institut Alfred Wegener fut abattu par la guérilla Polisario le 24 février 1985 au-dessus du Sahara occidental au retour d’une mission en Antarctique... Il y a des histoires qui ne s'inventent pas!
Pour l'instant l'exemplaire qui nous intéresse va paisiblement finir son vol dans cette région des Caraïbes qui semble - fausse impression - bien loin des vicissitudes du monde.

mercredi 26 décembre 2007

A la maison!

Plus que quelques mètres pour arriver à la maison

Quelques 2000 m plus loin et 50 m plus bas que deux posts auparavant, toujours ce beau Boeing 777 d'Air France tous volets sortis, presque arrêté sur la piste et prêt à gagner le terminal pour livrer sa cargaison de voyageurs.

samedi 22 décembre 2007

A vendre?

L'ATR 72 est à son aise pour sauter d'île en île

Arrivée d'un ATR72 aux couleurs d'American Eagle, filiale régionale d'American Airlines. Plus pour très longtemps à priori car AMR la maison mère a annoncé le 28 novembre 2007 qu'elle comptait se désengager de sa filiale régionale. Elle souhaite se concentrer sur les vols moyen- et long-courriers.
Si vous avez des économies, à vous les liaisons aériennes à partir de Porto Rico ou Miami vers toute la caraïbe!

mercredi 19 décembre 2007

Distinction et sobriété

Nuances de blanc sur variations de gris

La livrée de ce Boeing 777 Air France tout de blanc vêtu, contraste par sa sobriété avec celles souvent plus tapageuses des autres compagnies . Le logo sur la dérive rend la compagnie identifiable même de loin en plein vol.


mardi 18 décembre 2007

Sea, Sun and...

Arrivée délicate par vent fort (full res)

Depuis quelques jours le temps est maussade. Grains, vent, ciel couvert sont notre quotidien. Pour les pilotes, l'arrivée est un peu mouvementé. Les jets arrivent décalés d'au moins 100 m par rapport à leur trajectoire habituelle au moment de franchir la côte et de s'aligner sur l'axe de la piste. Pas de chance pour moi, je m'étais aussi décalé, pour limiter le contre jour et voilà qu'ils passent presque à la verticale...Cela me permet d'apprécier la splendeur de ce Boeing 747 de Corsairfly en présentation sur l'aéroport du Lamentin.
L'immatriculation de ce dernier laisse à penser qu'il y a parfois quelques touches d'humour lors de leur attribution, le titre du post lui doit beaucoup...

Cet appareil a auparavant sillonné le ciel jusqu'en 2005 sous les couleurs de United Airlines avec une immatriculation plus anodine N189UA.

lundi 17 décembre 2007

Depuis le ciel de la caraïbes

Saint Martin, survol des baies de la côte Est

Décollage en début de soirée de Grand Case l'Espérance, l'ATR 42 gagne vite en altitude. La colline sous le moteur Pratt & Whitney est Red Rock, elle culmine à 218 m. Sur la droite un bout d'une petite île, l'ilet Pinel. L'avion survole à cet instant la Baie orientale qui abrite une des plus belle plage de l'île. Mince je suis pas du bon côté dans l'avion!
Au loin, l'île d'Anguilla dépourvue du moindre relief!

samedi 15 décembre 2007

Sauter par dessus un océan découvrir un autre monde

Étendre les bras, embrasser l'immensité pour mieux saisir le monde

Parti de Paris, cet A330 arrive sur l'autre rive de l'atlantique. Ce voyage qui était il y a 300 ans l'aventure d'une vie semble être devenu banal et sans saveur. Pourtant, pour celui qui veut encore bien regarder, il y a ici de quoi être explorateur.

jeudi 13 décembre 2007

Départ nocturne

Un long trait lumineux, trace figée de la course vers le ciel

En dépit d'un environnement urbain assez agressif au niveau de la lumière, une pose de 30" permet de révéler la piste de l'aéroport du Lamentin masquée par la nuit et la trajectoire de l'avion en l'air. Là est la magie de la photographie, elle sait monter la réalité et mentir en même temps...

mercredi 12 décembre 2007

Les oiseaux se cachent pour mourir

Fin de voyage, échoué au bout d'une piste

Ce Dornier 228 est en piteux état. Il y a encore quelques mois, la végétation le camouflait presque complètement, mais depuis le cyclone Dean il est à nouveau parfaitement visible.
La base de donnée du site qui me permet d'identifier les avions d'après leur immatriculation m'indique que cet avion est encore en service...Un mail d'actualisation s'impose!

"La température exterieure est de 29°..."

Tel un oiseau planant au gré des vents marins

Le bel oiseau marin rejoint la terre par un après midi tiède et langoureux. Fin provisoire du trajet pour cet A330 de Corsairfly.
Sur la droite de la photo, au loin, le port de commerce de Fort de France lui aussi bien calme durant le week end. Rien que de très normal cependant. Seule la mer est étrangement déserte, elle qui est d'habitude si animée le samedi et le dimanche.

mardi 11 décembre 2007

Départ en patrouille

Rencontre fortuite avec un BN2 B

En escale à Bélize, attendant tranquillement de redécoller, ce Britten Norman 2 B de la Belize Defense Force (BDF) passe devant moi et rejoint la piste pour un départ en mission. Coup de chance, car la BDF n'en compte que deux dans ses rangs. Moins pacifique que la moyenne des BN2 que l'on rencontre dans la Caraïbe, ceux ci peuvent être armé en fixant des pods sous les ailes.

dimanche 9 décembre 2007

Y a-t-il un pilote dans l'avion?

Discrètement en planque pour surprendre le pilo... mince vu!

Toujours sur l'île de Saint Martin, dans la partie française cette fois, il y a un petit aéroport largement moins médiatisé que celui en partie hollandaise, l'aéroport de l'Espérance à Marigot. Pourtant s'y poser n'est pas toujours de tout repos du fait de vents forts qui souvent secouent l'avion durant l'approche.
Pour le moment, ce pilote va placer son ATR 72 en bout de piste pour décoller et la petite taille de l'aéroport permet de faire quelques photos difficiles à faire ailleurs.

samedi 8 décembre 2007

Petite pause en Guadeloupe

Aujourd'hui, journée portes ouvertes!

Brève escale en Guadeloupe sur l'aéroport du Raizet pour cet ATR 72 d'Air Caraïbes. Bientôt les passagers arriveront et il sera temps de s'envoler vers d'autres horizons.

jeudi 6 décembre 2007

Seul au monde

Un avion ventru comme s'il avait trop mangé

Cessna 208B de la compagnie FedEx en approche sur l'aéroport du Lamentin.

A propos des cités mayas perdues

Aux vues de ces sentinelles guettant par dessus de la forêt
Ou du Mont Perdu isolé par les arbres

ou encore de cette majestueuse tour qui défie le temps...

Il vient alors une question. Comment peut-on perdre complètement la trace d'une ville qui a compté jusqu'à 200 000 âmes et s'étale sur plusieurs dizaines de km²?

Difficile d'imaginer les outrages du temps. Ces centaines de milliers de jours ou la pluie, le vent, les feuilles, les racines ont encerclé la cité, avant de la submerger et la recouvrir de terre et de végétation. Pour finalement atteindre ça:
D'un temple massif et orgueilleux...

Faire une modeste colline autrefois recouverte par la forêt

Il apparait alors, le travail titanesque de réhabilitation d'un tel site et la fragilité de ces géants de pierres qui n'existent et ne survivent que par la main de l'homme qui toujours les soigne. Il devient alors plus évident de penser que de plus vastes cités dorment encore au secret perdues dans la forêt.

Nouveau survol de Maho Bay ou la magie de SXM

Avant les pavés, la plage

La magie de Maho Bay se dévoile ici pour ceux qui n'y sont jamais allés. La mer, la plage, la route, la piste de l'aéroport. Le tout sur une île tropicale qui permet à la France d'avoir une frontière commune avec les Pays Bas, entre océan atlantique et mer des caraïbes, régie par un accord vieux de 350 ans... C'est assez improbable pour être vu, non?

mercredi 5 décembre 2007

Comme un rêve

A chacun ses immensités aventureuses

Le paquebot des airs survole celui plus classique de la mer des caraïbes. Les deux ont la même vocation et chacun apporte dans la baie de Fort de France des rêves au goût de paradis.


Et lorsque enfin la nuit tombe, se parant d'éclats et de lumières, ils semblent devenir réalité et glissent sur l'onde comme une promesse de lendemains enchantés.

Majesté immortelle

Vestiges millénaires arrachés à l'oubli et à la forêt

Le temple I et la grande place vus du temple II à Tikal, vestiges d'une cité maya prospère et puissante il y a 2000 ans. De nombreux temples et bâtiments ont été dégagés de leur gangue de terre et de végétation qui les avait peu à peu effacé de la mémoire des hommes. C'est actuellement la plus vaste cité maya connue d'une superficie bâtie de 60 km², pourtant d'après mes interlocuteurs gutémaltèques, une nouvelle cité encore plus vaste , mangée par la forêt vient d'être découverte, loin du tout, à deux jours de marche de la première piste carrossable quelque part au Guatémala.

mardi 4 décembre 2007

un vétéran manchot bien fatigué

Cet ancien combattant n'ira pas au ciel

Avion mythique s'il en est, ce C47 est bien malade et a peu de chances de revoler un jour. Ses cousins ont largué les para US sur la Normandie en 1944. Qui sait, lui même en faisait-il parti? Serviteur rustique et fidèle, il voit sa fin prochaine arriver en dépit de nombreuses améliorations dont la plus visible est le changement des gros moteurs en étoiles si caractéristiques pour des plus modernes plus puissants et mieux carénés.

dimanche 2 décembre 2007

Rencontre avec un guerrier maya

Un tigre d'origine suisse dans un hangar guatémaltèque

Première sortie de la Caraïbe pour le blog, nous voilà donc au pays des mayas, le Guatemala. Ce Pilatus PC7 est aux couleurs de l'armée de l'air guatémaltèque. Pour le coup avec sa gueule de requin, il a un petit air de tigre volant (plus d'info là).

samedi 1 décembre 2007

Arrivée d'un grand voyageur

Train et volets sortis, le sol s'approche rapidement, le but est là

Derniers hectomètres de vol pour cet Airbus A330 de Corsairfly qui arrive en Martinique. Si le pilote est adroit, il sera applaudi. C'est toujours étonnant de voir combien les passagers d'un avion aiment peu les atterrissages. L'exception étant - pour ce que je connais - les vols en direction du Pacifique où là, il est vécu comme une délivrance après plus de 20 heures de vol!

Avertissement

Sauf mentions contraires, tous les documents multimédia ou les photos du blog "Entre Ciel et Terre" sont la propriété de l'auteur et ne peuvent être diffusées ou reproduites, à des fins commerciales ou non, sans son autorisation. Vous êtes évidement libres de créer un lien qui pointe vers l'une d'elles.
Creative Commons License