Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits.

Décalage Horaire

Rechercher

lundi 26 mai 2008

Défilé aérien

Petite prise d'élan

Mais que se passe-t-il? Après le Kamov, le Fennec de la Gendarmerie, l'EC145 de la Sécurité Civile, voici un Puma de l'Armée de l'Air qui prend mon jardin pour une zone d'évolution. Et je n'habite ni devant l'aéroport, ni devant un héliport. Voilà donc encore une image faite assis sur les marches devant la porte d'entrée.
C'est en fait la visite d'un ministre que me vaut de voir passer en convoi l'EC 145 et le Puma. Un stade à 400m de chez moi est utilisé pour embarquer les VIP et leur délégation. Comme il est légèrement plus bas que ma maison, cela me permet d'avoir un angle de vue proche d'une prise de vue aérienne.

samedi 24 mai 2008

Chasse à l'affut pour une drôle de bestiole

Soudain entre deux arbres le fauve bondit

L'EC 145 de la Sécurité Civile longtemps a réussi à m'échapper. Souvent de peu...L'animal est méfiant et rusé même la base d'immatriculation de la DGAC ne le connaît pas! Heureusement ses couleurs naturelles le rendent facilement repérable et identifiable.
Hélicoptère d'origine germano-nippone, il a une bouille de clown sympathique. La seule faute de goût - à mon avis - est la couleur orange fluo des casques des pilotes qui de loin leur donne un air de playmobiles! La preuve en photo!

mercredi 21 mai 2008

Perpspective

Perspective trompeuse

Ce Boeing 777 d'Air France avance sur la piste du Lamentin en direction du terminal. Il est à 1 kilomètre du photographe à ce moment là. Les deux tours métalliques qui paraissent se situer juste derrière lui sont les portiques de déchargement des conteneurs du port de Fort de France à 5 kilomètres de l'avion!
L'objectif qui a servi pour prendre cette photo a une focale fixe de 1000 mm et un diamètre de 100 mm. Il n'est pas évident à mettre en œuvre l'après midi car très sensible aux turbulences mais permet cependant d'obtenir au finale une photo avec un angle de vue inhabituel.

jeudi 15 mai 2008

Avant d'entrer en piste

Attendre l'autorisation de la tour

Nouvelle apparition du Britten Norman BN 2A propriété d'ATIS et opérant sous le noms de compagnie Airawak (pour mes lecteurs de métropole ou d'ailleurs, "jeux de mot" par une contraction d'air et d'Arawaks, population amérindienne ayant peuplé les Antilles).
Le même au roulage en vidéo:



mercredi 14 mai 2008

Des gendarmes en plein vol

Les gendarmes flashés...

Décidément, les hélicoptères prennent l'espace aérien de mon jardin pour une zone d'évolution! Bon ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, ça permet d'accroître la collection d'aéronefs assez facilement.
Voici donc l'Écureuil AS-350 de la Gendarmerie en Martinique surpris en plein vol (Ce qui est tout de même paradoxal non?).

mardi 13 mai 2008

Le moteur avec l'avion

Un petit nouveau (ou presque)

Presque, car vous avez il y a peu pu admirer son moteur (en écrivant cela, je me fais peur! ;-) ). Nouveau cependant car c'est la première fois qu'un Dash 8 de la Liat apparaît en entier sur le blog dans sa livrée traditionnelle. Les précédentes apparitions étaient avec la livrée d'une compagnie venant juste d'être rachetée par Liat.

dimanche 11 mai 2008

Suspendu au dessus de la piste

Arrivée paisible
Scène de la vie quotidienne, arrivée de l'A330 Air Caraïbes après un vol transatlantique sans histoire. Si ces liaisons quotidiennes entre la métropole et la Martinique (et les autres DOM) semblent naturelles, elles sont en réalité le fruit d'une politique volontariste et surtout une source continuelle d'études, de débats et d'interrogations dans l'outre mer français.

samedi 10 mai 2008

Moteur!

Un moteur ailé

Par rapport à son concurrent l'ATR, le Dash 8 se caractérise par des compartiments moteurs volumineux. Outre les moteurs ils accueillent le train d'atterrissage. La décoration de ce Dash 8 de la compagnie LIAT souligne particulièrement cela.

vendredi 9 mai 2008

Le pilote droit dans les yeux!

Figer l'instant fragile et le rendre immortel

J'avais imaginé cette photo, sans être certain de pouvoir la réaliser. Je l'ai attendu cet ATR 72 d'Air Caraïbes, j'ai même craint un moment qu'il ne vienne pas. A quoi tient une photo réussie? J'ai posé le trépied 45 minutes avant l'heure de passage prévue de l'avion, le soleil jouait à cache cache avec les nuages, la pluie jamais très loin pouvant à tout moment me faire battre en retraite précipitamment vers la voiture.
Et le minutes qui défilent...L'ai-je loupé? Le vol a-t-il été annulé? Déjà 30 minutes qu'il aurait dû passer...
Évidement il fait encore beau, mais à l'est, à l'autre bout de la piste, s'amoncellent de gros paquets de cotons gris...
Ha! Enfin le petit point noir là bas très loin à l'entrée de la baie de Fort de France. Je le pointe au zoom, le trouve, le perds, lève les yeux vers le ciel, le cherche, le retrouve, cette fois ça y est, il ne quitte plus le viseur.
La météo reste clémente, les nuages ne masquent pas le soleil en ce milieu de matinée et l'avion reçoit un bel éclairage de face.
Il avance rapidement et grossit dans le viseur.
Pousser le zoom à 400, choisir la vitesse pour ne pas figer les hélices - sans pour autant être trop lent pour limiter les risques de flou - et commencer la série de photo. Pas trop vite pour ne pas saturer la mémoire et ne plus pouvoir déclencher. Il commence a remplir le viseur puis déborde de partout.
Début des gros plans, je ne dispose que d'une poignée de secondes...Vite recadrer, chercher le cockpit, suivre le mouvement de l'avion, déclencher tout en surveillant du mieux possible le cadrage, c'est fini! Il est presque au dessus de moi. Fin des photos et plein les yeux.
A ce moment je réalise qu'il m'est venu dessus plein axe. Coup d'œil rapide sur le petit écran LCD du reflex qui confirme le bon pressentiment sans tout me révéler cependant. Ce n'est qu'une fois à la maison que je découvre la tête du pilote visible derrière le pare brise, donnant cette petite touche d'humanité à ce bel oiseau de fer.
A quoi tient une photo réussie? A pas grand chose finalement.

jeudi 8 mai 2008

Les trois gros chapitre 3

L'habituel troisième

16H09, lui aussi à l'heure dans son retard apparaît le troisième larron du jour. Ne faisant rien comme ses congénères, le Boeing 777 d'Air France suit une route légèrement plus ouest et du coup me ruine la symétrie de ces trois post sur les gros porteurs en Martinique.
Ce B777, immatriculé F-GSQT, s'était fait "remarquer" en janvier et mars 2008 pour avoir dû faire deux atterrissages d'urgence (un à Milan et l'autre au Açores) pour des problèmes moteurs lors de vols vers la Réunion et vers la Guadeloupe.

mercredi 7 mai 2008

Les trois gros chapitre 2

Il faudra se contenter de la deuxième place

15H10 voila déjà le second du jour, le Boeing 747 de Corsairfly. Lui aussi est en retard mais à l'heure par rapport au retard annoncé. Deux long courriers à 4 minutes d'intervalle...Mince, halte aux cadences infernales il faut shooter l'A330 d'Air Caraïbes qui est en finale, photographier le 747 qui me survol, et en plus voilà un ATR 42 qui passe au roulage! Je ne sais plus où donner de l'objectif...Rhaaaaa, ça sert à quoi de spotter sur une île tropicale sous les cocotiers si c'est pour avoir une cadence de spotter parisien ou londonien!
Le pilote du 747 a du voir le virage de l'A330, ils ont fait un pari ou je ne sais quoi de semblable, mais le virage d'alignement au dessus de la baie de Fort de France est encore plus serré que celui de l'Airbus! Si cette tendance se poursuit, le suivant fait un passage sur le dos.

mardi 6 mai 2008

Les trois gros chapitre 1

Le premier du défilé

Chaque après midi les gros porteurs arrivent de métropole. Traditionnellement, l'airbus A330 d'Air Caraïbes arrive en deuxième. Aujourd'hui 15H06, il se présente le premier au dessus de l'aéroport avant d'aller faire sa boucle d'alignement au dessus de la baie de Fort de France . Il a bien les 40 minutes de retard annoncées mais aujourd'hui, ils sont tous les trois en retard. Se sachant suivit de près il fait l'un des virages les plus serrés que j'ai pu observer en Martinique. Certains passagers à bord peu adepte de la chose aéronautique doivent s'en souvenir!

lundi 5 mai 2008

Un Kamov du Canada dans la Caraïbe!

Spotting à la maison!

Journée faste aujourd'hui! Petit passage autour de l'aéroport. Peu d'avions mais que des inédits pour le blog et un shoot, rêvé depuis quelques temps, réussi sur sur un ATR72 d'Air Caraïbes. Cela suffisait amplement à mon bonheur de blogueur et voilà que de l'intérieur de la maison j'entends le bruit sourd d'un hélicoptère. Par réflex j'attrape l'appareil photo et sort voir la bête, pensant à un Puma de l'Armée de l'Air. Dehors le petit point grossi, ce n'est pas un Puma. Tout en le photographiant, je cherche à deviner son identité. Hormis quelques petits hélicoptères privés ou d'épandages, la flotte n'est pas très nombreuse : Puma, Fennec, Panther, EC 145 et c'est tout. Mince mon hélicoptère est passé et je ne l'ai toujours pas identifié...
C'est donc sur l'ordinateur et grâce au web que son identité se révèle. Jackpot! Un hélico russe à double rotors contre-rotatifs au dessus de chez moi au milieu de la Caraïbe!!! J'ai le plaisir de vous présenter un beau KAMOV KA-32A11BC! Son immatriculation indique qu'il est enregistré au Canada (le KA-32A11BC est en fait une version particulière pour le canada). L'inscription VIH sur la carlingue indique qu'il est la propriété de Vancouver Island Helicopters qui en possède 3 (à priori les 3 KA-32A11BC existants) et les utilise essentiellement comme grues volantes. Que vient-il faire par ici? Il semblerait que la Martinique soit une escale technique durant un long trajet entre Vancouver et le Brésil. Bref, il n'est pas prêt de repasser...

dimanche 4 mai 2008

L'employé du mois

Atterrissage en pleine tempête de soleil!

Le quotidien de l'aéroport du Lamentin, c'est un trafic d'avions régionaux tout au long de la journée puis les gros porteurs dans l'après midi en provenance d'Europe.
Au milieu de ce ballet quotidien, de petits avions type BN2A ou Aero Commander qui vont et viennent d'île en île au grès des besoins d'une clientèle préférant le taxi, même rustique, au bus, même cossu.
Coup de projecteur donc sur les ATR 72 d'Air Caraïbes, travailleurs insatiables qui animent la vie de l'aéroport à chaque moment de la journée, premiers à décoller le matin et dans les derniers à couper les moteurs le soir.
Sur la photo vous le voyez atterrir, en vidéo vous pourrez le découvrir au roulage puis lors de sa course d'élan sur la piste. A priori, il était pressé!


vendredi 2 mai 2008

Y a-t-il un pilote dans l'avion?

Un équipage bien occupé au roulage

Vous avez une seconde pour regarder la photo avant de vous jetez au sol pour éviter de vous faire broyer par l'hélice!!!

Disposant d'à peu près 3 à 4 secondes pour cadrer et déclencher sur un avion défilant à 100 m de moi à travers une "fenêtre" de 10 cm de large, le résultat est plutôt satisfaisant, ça valait le coup d'essayer! (Inutile de vous dire que sur la rafale d'images prise il y a du déchet! Si certains sont passionnés d'images de hublots au cadrage d'avant garde, qu'ils me le disent, j'en ai quelques unes...)
Gros plan au 400mm au passage d'un ATR 72 d'American Eagle. Constat, une cabine de pilotage d'ATR, ce n'est vraiment pas grand.

A la place du spoteur

Pour la première fois sur ce blog, voici une vidéo. C'est une nouveauté qui a vocation à rester exceptionnelle car il est difficile de filmer correctement les atterrissages coincé derrière un portail ou à travers un grillage!
Voici donc, comme si vous y étiez, l'arrivée du Boeing 747 de Corsairfly sur l'aéroport du Lamentin en Martinique. On aperçoit aussi brièvement un ATR 42 d'Air Antilles Express!

jeudi 1 mai 2008

Pêle mêle d'avions

Accrochés au terminal

Grosse affluence au terminal de l'aéroport du Lamentin! Sont présents sur la photo, un ATR 72 d'Air Caraïbes, un Boeing 737 de Westjet, un Airbus A330 d'air Caraïbes, un Boeing 747 de Corsairfly, un Airbus A330 de Corsairfly et enfin un Boeing 737 de Delta Airlines. Cette photo permet de bien voir la différence de taille entre un avion de transport régional, un moyen et un long courrier.

Grandeurs et servitudes


Un des airbus de la très officielle flotte de la République

Il est finalement assez fréquent de croiser cet avion en Martinique, cette année mouvementée pour le département a été l'occasion de nombreuses visites officielles et régulièrement cet A310 (1) de l'armée de l'air traverse l'atlantique avec les hauts personnages de notre république.
Le jour de la photo cependant, il était présent pour assurer la relève des militaires en mission de 4 mois sur le département. Point de mission VIP pour le gouvernement donc, seulement l'humble fonction d'ATS (avion de transport stratégique) pour les armées.
Pouvant embarquer jusqu'à 185 passagers, il est entré en service en 1987, il a volé jusqu'en 1993 sous les couleurs de la Royal jordanian puis a intégré les rangs de l'armée de l'air pour une longue carrière, un document du sénat indiquant que sa mise à la retraite n'est prévue que vers 2020!
Pour finir, il est immatriculé F-RADA, si l'on considère que FR est l'abréviation de France et ADA l'acronyme souvent utilisé pour Armée De l'Air nous voilà donc à nouveau en présence d'une immatriculation à sous entendu... A quand un Aéro Vinci code!?

Avertissement

Sauf mentions contraires, tous les documents multimédia ou les photos du blog "Entre Ciel et Terre" sont la propriété de l'auteur et ne peuvent être diffusées ou reproduites, à des fins commerciales ou non, sans son autorisation. Vous êtes évidement libres de créer un lien qui pointe vers l'une d'elles.
Creative Commons License